Home Comprendre Produits News Promotion Références  Collectif Record Suisse OptiCube Services

Q:

Est-il intéressant d’installer des capteurs solaires thermiques  sur le toit de  ma maison  ?

R:

Oui, absolument !  en été rien de plus coûteux que de chauffer de l’eau par du fioul, du gaz ou de l’électricité alors que le soleil le fait gratuitement...

Le capteur solaire thermique permet de convertir l’énergie que nous envoie le soleil  en chaleur, avec un maximum d’efficacité. Cette énergie est directement convertie en chaleur (à ne pas confondre avec les panneaux solaires photovoltaïques ), et permet de chauffer de l’eau d’une manière très efficace (85 à 95% ). Toute cette énergie est gratuite, vous ne payez que l’électricité nécessaire à la pompe de circulation  et au module de contrôle, ce qui représente très peu de courant. De ce fait, s'équiper  de capteurs thermiques est la meilleure  solution et  la plus économique  pour faire de l’eau chaude. Il faut pour cela installer des capteurs performants et choisir une installation simple, moins vous avez de vannes et de matériel additionnel, plus elle sera fiable, et  c’est justement en utilisant la technologie de la vidange gravitaire que l’on réussi à le faire. Peu de fabriquant maîtrisent cette technologie, Sunoptimo est le leader européen avec plus de trente ans d’expérience cumulée dans ce domaine

Q:

Peut on m’interdire de mettre des capteurs solaires thermiques sur mon toit  ?

R:

En principe non, car  si vous êtes propriétaire,  la confédération encourage l’utilisation des énergies renouvelables, néanmoins, selon où vous habitez, des restrictions peuvent être faites, notamment si vous habitez dans une maison inscrite dans le patrimoine architectural, ou des sites protégés. Renseignez-vous avant de faire quoi que ce soit, des prescriptions cantonales sont émises et sont accessibles sur les sites web des cantons.

On entend parfois que des oppositions peuvent être faite sous prétexte que les capteurs provoquent des reflets du soleil, ces affirmations sont sans fondement , car la fonction des  capteurs solaires est justement d’absorber la lumière du soleil, donc un capteur de bonne qualité ne reflète pas la lumière


Globalement la confédération ayant voté en octobre 2011  la libération des autorisations de pose, pour autant que cela ne dépasse pas le toit  en largeur et en hauteur, les communes et le canton doivent justifier précisément tout refus, donc on va dans le bon sens, ce qui semble logique si la confédération veut se passer du nucléaire.

Q:

Puis-je installer moi-même les capteurs solaires  ?

R:

A priorit oui, cela dépend de votre habilité manuelle et de vos connaissances de base. Nous proposons pour cela des kits complets avec manuel de montage détaillés. Néanmoins ne perdez pas de vue que, pour le faire, vous devez tout de même monter sur le toit, déplacer des charges  là-dessus, assurer l’étanchéité du montage etc..., et sans un équipement adéquat, vous aurez de la peine à le faire correctement.

Ceci dit, rien ne vous empêche d’acheter le matériel et de le faire poser, ou de vous faire aider,  nous pouvons ainsi vous proposer des prix avec des rabais très intéressant, voyez par vous même, un kit avec 2 capteurs et un boiler  de 300 litres sont déjà proposés ( aide cantonale comprise) pour moins de 4000 CHF, n’hésitez donc plus ! Notez  tout de même que chaque installation devra être impérativement contrôlée par nos ingénieurs, qui procéderont à  la vérification d’une liste de contrôle  sur laquelle se basera le départ de la garantie du fabricant. Cette liste sera co-signée par le maître d’ouvrage, le propriétaire et CoolTec.

Puis-je recevoir des aides et des subventions si je mets des capteurs thermiques ?

R:

Oui, pour cela vous devez contacter les différentes instances cantonales et faire une demande de subvention. Chaque canton émet ses propres barèmes  et ses propres limites, mais en général, vous recevrez une aide assez simplement. En janvier 2017, le mode de calcul de subventions est effectué sur les performances des capteurs  et la confédération participe à ce subventionnement, en plus de celle du canton et de quelques communes, de ce fait le niveau de subvention s’est envolé et vous permet une installation à un coût réellement intéressant.  

Faites attention, ne commandez et ne commencez jamais les travaux avant que vous ayez reçu par écrit l’accord pour  la subvention, sans cela il est possible que les subventions ne vous soient pas accordées.

Q:

Quel est l’entretien nécessité par les capteurs solaires thermiques, quel est l’avantage du drainage gravitaire ?

R:

Pour les capteurs en drainage gravitaire, vous n’avez qu’à contrôler le niveau du liquide  qui circule dans le système, même en cas de forte chaleur, le système gère totalement la situation sans problème.

Par contre si vous choisissez les capteurs sous pression, vous avez dans l’installation, beaucoup plus d’éléments pouvant tomber en panne, notamment les vannes de purge (surtout celui qui est placé au sommet du toit), le vase  d’expansion, etc.

Si la température augmente en été, il est à craindre que vous ayez trop de pression dans le circuit, et dans ce cas la soupape de sécurité s’ouvre et rejette du liquide caloporteur.  Cela va faire  entrer de l’air dans le circuit  et  empêcher son fonctionnement correct, vous devrez dans ce cas faire venir votre installateur pour purger les bulles , compléter le niveau de liquide et dégazer l’installation.

Cela peut arriver souvent et chaque fois cela occasionne des frais.

Notre approche  en drainage gravi taire est bien plus simple, sans souci, sans frais cachés !, de  grosses installations ont été faites en France, en Belgique, en Suisse et dans plusieurs autres pays Européens sans aucun problème.

Q:

Comment dimensionner l’installation ?

R:

Globalement, pour une production d’eau chaude sanitaire , si les capteurs sont installés plein sud , inclinés à env 35 degrés, il faut compter env. 1 à 1,5 m2 de surface de capteur par personne. A cela s’ajoute un ballon solaire avec un volume minimum de 300 litres. Si vous utilisez des capteurs sous vide,  leur rendement étant supérieur au système de capteur plan, vous pouvez diminuer cette surface et utiliser par exemple 20 à 30% de surface de capteurs en moins.

Si vous désirez utiliser l’installation pour aussi donner un appoint au chauffage de la maison, le calcul du nombre de capteurs  est un peu plus complexe , mais notre équipe est à votre disposition pour  ce dimensionnement et vous aidera aussi pour les différentes demandes administratives.


Q:

En combien de temps une installation solaire thermique  peut-elle être amortie ?

R:

Selon la configuration du système et de votre consommation d’eau chaude et de chauffage, actuellement une installation pour une villa avec 4 personnes, soit  3-4 capteurs de 2,45 m2 c et un boiler  solaire de 300 litres,   vous  amortissez l’installation entre  4 à 6 ans, en tenant compte des subventions et de  l’avantage fiscal que vous recevrez.

Q:

Quelle est la durée de vie des capteurs ?

R:

Actuellement la construction et la fiabilité des capteurs fabriqués  permettent une durée de vie de  30 ans au minimum.( voir pages références )  Leur entretien  est quasiment nul et c’est vraiment simple à installer. Pas de taxe de recyclage n’est perçu car recyclable à 99%, et comme il y a du cuivre dedans… on vous payera même pour ce recyclage, ce qui n’est pas le cas du photovoltaïque.

Q:

Est-il intéressant d’installer une pompe à chaleur en plus des capteurs solaires thermiques  ?

R:

Oui,  de toute façon, à la condition que la pompe à chaleur soit correctement  choisie en terme de puissance.  Il serait inutile de mettre une petite  pompe à chaleur qui ne fonctionnera pas correctement , elle sera tout le temps à fond et utilisera la cartouche de chauffage électrique pour faire le complément. Une configuration complète et optimisée  est vraiment rentable  car toute la chaleur produite sera de toute façon moins cher que celle produite par le fioul, le gaz ou l’électricité .…  Demandez-nous conseil en cas de doute ! Nous avons la solution qu’il vous faut et c’est moins cher que vous le pensez.

Q:

Si on veux sortir du nucléaire n’ai-je pas intérêt de poser des panneaux solaires photovoltaïques au lieu des capteurs solaires thermiques  ?

R:

Il y a deux points qu’il faut bien comprendre: les capteurs solaires thermiques ont un rendement de conversion de l’énergie solaire  approchant les 86%, alors que les panneaux photovoltaïques  convertissent env 12 % seulement  à la sortie de l’onduleur  qui injecte le courant dans le secteur. C’est presque un rapport 1:8  au niveau du rendement!. De même en terme de  prix d’achat et d’installation, le coût du photovoltaïque est bien plus élevé, pratiquement aussi 1:8 pour une énergie produite  équivalente en kWh. Les subventions dans ce domaine sont aussi en chute libre, tout comme le tarif de rachat du courant réinjecté dans le réseau ( moins que 9 cts / kWh  en 2016 , tarif Romande énergie !)

Donc à notre avis, il faut  placer sur votre toit le système qui va vous produire le plus d’énergie au moindre coût, de façon à diminuer l’utilisation d’autres énergies pour vous chauffer et faire votre eau chaude sanitaire.

Une fois cette installation solaire thermique faite et  optimisée,  vous pouvez  considérer l’installation d’une pompe à chaleur, puis seulement après des panneaux solaires photovoltaïques.

Q:

De nombreuses sociétés proposent des capteurs solaires  via internet et à des prix très bas , j’ai vraiment intérêt à acheter chez eux non  ?

R:

Avec la vente directe par Internet, c’est vrais,  c’est pratique, on achète depuis son fauteuil et c’est livré à la maison... Mais  prenez le temps pour y réfléchir, notamment aux points suivants:

L’investissement est plus important que l’achat d’un CD et concerne du matériel spécifique nécessitant des connaissances techniques certaines.

De quelle société s’agit-il ? Où sont-ils ? Sont-ils sérieux ? S’agit-il du fabriquant ou d’un quelconque revendeur qui ne sera plus là dans 6 mois ?

Vous ne verrez le matériel qu’une fois livré chez vous, si cela ne correspond pas à ce que vous aviez imaginé,que faites-vous ? Vous renvoyez le matériel ? C’est pratiquement pas possible  et si c’est le cas vous allez payer le renvoi, ce qui peut coûter sans autre plus de 600 CHF  que personne ne va vous rembourser !

Qui assume le risque de transport ?  En général c’est vous, et dans ce cas, comment est géré le remplacement  de la pièce endommagée ?

En cas de problème de montage,  à qui allez-vous vous adresser ? Pensez-vous réellement que quelqu’un de la société va se déplacer gratuitement chez vous et vous montrer comment faire ?

En cas de casse sous garantie comment est gérer le cas, quelle preuve devez-vous présenter au fabriquant  pour que la garantie soit prise en compte ?

Cela fait beaucoup de questions et de risques alors que des sociétés sérieuses existent tout  près de chez vous non ? D’ailleurs ne dit-on pas que le moins cher est souvent bien plus cher que l’on pense ....

Quelques références :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Capteur_solaire_thermique   : Informations  et vulgarisation au sujet du solaire thermique

http://www.solarenergy.ch/Solar-Keymark.191.0.html : Information sur les certifications suisse et Keymark Européen

http://re.jrc.ec.europa.eu/pvgis/cmaps/eur.htm    et    http://re.jrc.ec.europa.eu/pvgis/cmaps/eu_cmsaf_hor/G_hor_CH.pdf   informations sur le potentiel solaire dans différent pays ainsi que des cartes  d’ensoleillement

http://www.dincertco.de/de/thermische_solaranlagen_und_sonnenkollektoren_solar_keymark.html  pour rechercher des informations de première main au niveau des certifications

http://www.estif.org/ pour trouver une foule d’information (anglais)

http://www.estif.org/statistics/st_markets_in_europe_2012/  pour les info sur le développement du solaire thermique et des info statistique du marché Européen (anglais)

Questions / Réponses

Q:

Est-il intéressant d’installer  des panneaux photovoltaïques  si j’ai une pompe à chaleur   ?

R:

Définitivement non, car le rendement de production effectif (utilisable) des panneaux photovoltaïques ne dépasse pas les 14 %, alors que les capteurs solaires thermiques avoisinent allègrement les 86%. Ensuite la pompe à chaleur produit de la chaleur,  donc il est bien plus performant de produire  directement de la chaleur avec le soleil, et de l’utiliser dans votre installation. Cette chaleur ne devra pas être produite par votre pompe à chaleur, et elle est gratuite ! La pompe à chaleur travaillera moins, durera plus longtemps et votre facture énergétique globale diminuera d’autant. D’autre part la durée de vie d’un capteur solaire thermique est  facilement du double qu’un panneau photovoltaïque , et à contrario du photovoltaïque il est 99% recyclable,  sans avoir à payer une taxe d’élimination !